Les cartes suscitent aujourd’hui un engouement extraordinaire grâce aux possibilités nouvelles qu’offrent les techniques de géolocalisation et la géomatique qui permettent de très rapidement cartographier des phénomènes. Dans les situations de crises géopolitiques, la cartographie géomatique est parfois même présentée comme une nouvelle « arme » pour ceux qui choisissent la non-violence et qui disent pouvoir déjouer la force par la communication sur la géographie des combats. La question de l’efficacité des cartes issues de ce qu’on appelle aussi la « science citoyenne » ouvre sur celle de la fonction des cartes et, dans le cas de conflit, de leur place au sein de stratégies adverses. Les cartes géopolitiques à différentes échelles devraient être la base sur laquelle localiser des phénomènes qui évoluent très vite, à l’aide des systèmes d’informations géographiques, si l’on veut analyser les rapports de forces dans les territoires. Il faut mieux articuler les apports de la géomatique avec le raisonnement géopolitique afin d’aboutir à une cartographie de crise géopolitique. Il est tout aussi important de ne pas se laisser abuser par le pouvoir de la technologie cartographique.

Abstract : Geopolitical crises and theircartography

Maps arouse today an extraordinary craze thanks to the new possibilities that are offered the geolocalisation and geomatic techniques that enable us to map phenomenons very swiftly. In situations of geopolitical crisis, geomatic cartography is sometimes introduced as a new “weapon” for those that choose non-violence and say that they can thwart force by communication on combat geography. The question of the efficiency of these maps that stem from what one calls “citizen science” opens that of the role of these maps, and in case of a conflict, their place amongst opposing strategies. Geopolitical maps, on different scales should be the base on which one localizes fast evolving phenomenons thanks to geographical information systems if one wants to analyze the balance of power in territories. It is better to articulate the contributions of geomatic with geopolitical reasoning so as to end up with geopolitical crisis cartography. It is also very important to not let oneself be deceived by the power of cartography technology.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    Thème (date de rendu des articles)
    - Libye (bouclé)
    - Pandémie et géopolitique (juin 2021)
    - USA (août 2021)
    - Le Nil OU Éthiopie OU Bassin de la mer Rouge (non déterminé)
    -… Lire la suite.

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire