HÉRODOTE   Accueil
  Liste de diffusion herodote / geopolitique.net
  Bulletin d'Abonnement
  Institut Français de Géopolitique

Directeurs

Béatrice Giblin, Yves Lacoste.

Comité de Rédaction

Frédérick Douzet, Sonia Jedidi, Barbara Loyer, Delphine Papin, Jean-Luc Racine, Jérémy Robine, Philippe Subra, Stéphane Yerasimos (†).

Thèmes envisagés*

- Les situations géopolitiques post-conflits
- La géopolitique du 9-3
- Le Nigeria
- Le Monde arabe


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

Disparition de François Maspero

Béatrice Giblin

Sans l’intérêt de François Maspero pour les recherches d’Yves Lacoste, Hérodote n’existerait pas. Editeur anticolonialiste curieux et avisé, il avait accepté de publier en 1966, l’ouvrage que Lacoste venait lui proposer, Ibn Khaldoun, naissance de l’histoire, passé du tiers monde, dans sa célèbre collection « textes à l’appui ». Dix ans plus tard, en février 1976, François Maspero a publié le premier numéro d’Hérodote. La gestation de ce numéro fut longue. En effet, Lacoste était venu trois ans auparavant lui proposer d’éditer une revue de géographie, ce que Maspero avait aussitôt accepté, car la mission de Lacoste au Viêt Nam à l’été 1972 lui avait permis de démontrer l’efficacité du raisonnement géographique pour dénoncer la stratégie machiavélique des Américains du bombardement des digues du fleuve rouge.

C’est à François Maspero que nous devons le format presque carré si caractéristique de la revue et la maquette de couverture. C’est lui aussi qui a composé la première couverture très austère, bistre et noire : un paysage de rizière criblé de cratères de bombe avec en surcharge la silhouette d’un bombardier américain B52. Lui rendre hommage à l’occasion de son décès le 11 avril dernier dans un numéro consacré au Viêt Nam est, comme le dirait Lacoste, un signe des Dieux, ou au moins un clin d’œil. Avec le choix de mettre en valeur le bombardement des digues du delta du fleuve rouge, Maspero avait compris que la géographie ça sert, d’abord, à faire la guerre, avant même que Lacoste ne lui apporte ce texte sur la géographie avec ce titre devenu fameux, publié en octobre 1976 dans la célèbre petite collection Maspero.

Son appui sans réserve, sa confiance en Lacoste, sa patience et aussi son désintérêt pour les questions financières ont été des atouts essentiels à la réussite des débuts d’Hérodote. Chacun sait qu’une revue pour un éditeur est longtemps une charge financière avant que celle-ci ne parvienne à l’équilibre, d’autant que les corrections et ajouts sur les premières épreuves, au temps où le traitement de texte était inconnu, étaient parfois nombreuses. Être publiée par François Maspero a aussi mis Hérodote à l’abri d’attaques trop virulentes de certains collègues marxistes scandalisés par le fait que nous ne tenions pas les facteurs économiques pour l’alpha et l’oméga de toute explication. Quant à ceux de droite, c’était pire puisque nous prônions non seulement une géographie critique mais qui aussi devait prendre en compte le politique.

François Maspero abandonna son métier d’éditeur en 1982 pour se consacrer à l’écriture et à la traduction. Il confia les éditions à François Gèze, en lui demandant de leur donner un autre nom que le sien. Hérodote fut dès lors publié par La Découverte. Nous avons trouvé en François Gèze la même confiance, la même patience, sauf que l’époque de l’artisanat éditorial avec ses souplesses et autres arrangements avec le temps était passée.

François Maspero, à la discrétion et timidité légendaires, n’aurait sans doute pas apprécié que nous écrivions que sans lui Hérodote n’aurait pas existé et c’est pourtant vrai.

146-147 — La géopolitique, des géopolitiques
(troisième et quatrième trimestres 2012)

Voir le sommaire de ce numéro

La cartographie au journal Le Monde

Entretien Avec Delphine Papin

Résumé

La place grandissante de la cartographie dans les pages du quotidien Le Monde est la combinaison de plusieurs facteurs : d’une part, un contexte général favorable aux visuels et l’attrait particulier des Français pour les cartes, et, d’autre part, une volonté politique de la direction et des rencontres humaines favorables à ce type d’expression au sein du journal. Les cartes sont aujourd’hui de plus en plus fournies, précises et accompagnées d’une légende substantielle. Elles n’ont plus seulement pour but de montrer un phénomène, elles peuvent aussi démontrer un raisonnement. L’apprentissage du raisonnement géopolitique au sein de l’Institut francais de géopolitique, couplé à l’efficacité journalistique et à la multiplicité des compétences au sein de la rédaction du Monde, permet la création d’un nouveau type de carte : des cartes qui racontent une histoire géographique.

Abstract : Cartography at Le Monde newspaper

The growing presence of cartography in the pages of daily newspaper Le Monde is the combination of different factors : on the one hand, a general favorable context to visuals and the attraction of the French for maps and, on the other hand, a political will of the management and of human encounters favorable to that kind of article in the newspaper. Maps are today more and more thorough, precise, and accompanied by a lengthy key. Their goal isn’t to only illustrate a phenomenon anymore, they an also show a reasoning. The learning of geopolitical reasoning amongst the Institut français de géopolitique allied with the journalistic effectiveness and the multiple skills in the Le Monde editorial staff allow the creation of a new kind of map:maps that tell a geographical story.

Article complet

PDF - 2.1 Mo
Télécharger (PDF)
 

Le sommaire de ce numéro :

146-147 — La géopolitique, des géopolitiques
(troisième et quatrième trimestres 2012)

Les résumés et les articles complets :

R Résumé seul                    A Article complet

A Présentation par la rédaction Hérodote | Voir la présentation.

A
La géopolitique : un raisonnement géographique d’avant-garde
par Béatrice Giblin | Voir l'éditorial.

R La géographie, la géopolitique et le raisonnement géographique par Yves Lacoste | Voir le résumé.

R La géopolitique, une ou plurielle ? Place, enjeux et outils d’une géopolitique locale par Philippe Subra | Voir le résumé.

R Géopolitique interne et analyse électorale par Béatrice Giblin | Voir le résumé.

R Quatre-vingts ans de géopolitique au Brésil : de la géographie militaire à une pensée stratégique nationale par Herve Théry, Wanderley Messias da Costa | Voir le résumé.

R Les crises géopolitiques et leur cartographie par Barbara Loyer | Voir le résumé.

A La cartographie au journal Le Monde par Entretien Avec Delphine Papin | Voir l'article.

R La mondialisation économique remet-elle en cause la souveraineté des États ? par Christophe Strassel | Voir le résumé.

R Mackinder, « Le pivot géographique de l’histoire » : une lecture critique par Yves Lacoste | Voir le résumé.

R Des nomades aux monades : patriotisme, citoyenneté et sous-idéologies nationales dans une Russie multiethnique par Xavier Le Torrivellec | Voir le résumé.

R La géopolitique dans la Russie contemporaine par Anastasia Mitrofanova | Voir le résumé.

A Analyse géopolitique des enjeux d’une politique de puissance : le cas de la science et de l’innovation en Russie par Kevin Limonier | Voir l'article.

R L’OTAN comme phénomène géopolitique par Jean-Sylvestre Mongrenier | Voir le résumé.

R Geopolitics : la géopolitique dans le monde anglo-américain par Frédérick Douzet, David H. Kaplan | Voir le résumé.

R La guerre de Fukushima par Philippe PELLETIER | Voir le résumé.

Ce numéro sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :