HÉRODOTE   Accueil
  Liste de diffusion herodote / geopolitique.net
  Bulletin d'Abonnement
  Institut Français de Géopolitique

Directeurs

Béatrice Giblin, Yves Lacoste.

Comité de Rédaction

Frédérick Douzet, Sonia Jedidi, Barbara Loyer, Delphine Papin, Jean-Luc Racine, Jérémy Robine, Philippe Subra, Stéphane Yerasimos (†).

Thèmes envisagés*

- Les situations géopolitiques post-conflits
- La géopolitique du 9-3
- Le Nigeria
- Le Monde arabe


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

Disparition de François Maspero

Béatrice Giblin

Sans l’intérêt de François Maspero pour les recherches d’Yves Lacoste, Hérodote n’existerait pas. Editeur anticolonialiste curieux et avisé, il avait accepté de publier en 1966, l’ouvrage que Lacoste venait lui proposer, Ibn Khaldoun, naissance de l’histoire, passé du tiers monde, dans sa célèbre collection « textes à l’appui ». Dix ans plus tard, en février 1976, François Maspero a publié le premier numéro d’Hérodote. La gestation de ce numéro fut longue. En effet, Lacoste était venu trois ans auparavant lui proposer d’éditer une revue de géographie, ce que Maspero avait aussitôt accepté, car la mission de Lacoste au Viêt Nam à l’été 1972 lui avait permis de démontrer l’efficacité du raisonnement géographique pour dénoncer la stratégie machiavélique des Américains du bombardement des digues du fleuve rouge.

C’est à François Maspero que nous devons le format presque carré si caractéristique de la revue et la maquette de couverture. C’est lui aussi qui a composé la première couverture très austère, bistre et noire : un paysage de rizière criblé de cratères de bombe avec en surcharge la silhouette d’un bombardier américain B52. Lui rendre hommage à l’occasion de son décès le 11 avril dernier dans un numéro consacré au Viêt Nam est, comme le dirait Lacoste, un signe des Dieux, ou au moins un clin d’œil. Avec le choix de mettre en valeur le bombardement des digues du delta du fleuve rouge, Maspero avait compris que la géographie ça sert, d’abord, à faire la guerre, avant même que Lacoste ne lui apporte ce texte sur la géographie avec ce titre devenu fameux, publié en octobre 1976 dans la célèbre petite collection Maspero.

Son appui sans réserve, sa confiance en Lacoste, sa patience et aussi son désintérêt pour les questions financières ont été des atouts essentiels à la réussite des débuts d’Hérodote. Chacun sait qu’une revue pour un éditeur est longtemps une charge financière avant que celle-ci ne parvienne à l’équilibre, d’autant que les corrections et ajouts sur les premières épreuves, au temps où le traitement de texte était inconnu, étaient parfois nombreuses. Être publiée par François Maspero a aussi mis Hérodote à l’abri d’attaques trop virulentes de certains collègues marxistes scandalisés par le fait que nous ne tenions pas les facteurs économiques pour l’alpha et l’oméga de toute explication. Quant à ceux de droite, c’était pire puisque nous prônions non seulement une géographie critique mais qui aussi devait prendre en compte le politique.

François Maspero abandonna son métier d’éditeur en 1982 pour se consacrer à l’écriture et à la traduction. Il confia les éditions à François Gèze, en lui demandant de leur donner un autre nom que le sien. Hérodote fut dès lors publié par La Découverte. Nous avons trouvé en François Gèze la même confiance, la même patience, sauf que l’époque de l’artisanat éditorial avec ses souplesses et autres arrangements avec le temps était passée.

François Maspero, à la discrétion et timidité légendaires, n’aurait sans doute pas apprécié que nous écrivions que sans lui Hérodote n’aurait pas existé et c’est pourtant vrai.

134 - Pillages et Pirateries
(troisième trimestre 2009)

Voir le sommaire de ce numéro

Le rôle des ressources naturelles dans les conflits armés africains

Philippe Hugon

Résumé : Le rôle des ressources naturelles dans les conflits armés africains

Les relations entre guerres et ressources naturelles ont conduit à une écologie politique de la guerre : guerres de ressources, guerres environnementales, de pillage oude sécession liées aux ressources naturelles. Les ressources naturelles du sous-sol peuvent, du fait de leur abondance, attiser des contrôles par la violence (coloniale, impérialiste, pillage). Les ressources naturelles du sol peuvent, du fait de leur rareté (eau, terre), aviver les tensions. En prenant le cas des conflits armés africains, cet article différencie : 1/ l’enchevêtrement des facteurs et des acteurs de la conflictualité, 2/ l’économie politique des conflits 3/ le rôle spécifique des ressources naturelles.

Abstract : The Role of naturalresources in the case of armed conflicts in Africa

The relationship between wars and natural resources led to a political ecology of war : wars of resources, environmental wars, wars of pillaging or of secession tied to natural resources. The natural resources of the subsoilcan, by their very abundance, stoke the fires of violent control measures (colonial, imperial, pillaging). Those of the ground can, by their dearth (water, earth), intensify tensions. By taking up the case of armed conflicts in Africa, the present article differentiates among : 1/ the entanglement of factors and actors of the conflict, 2/ the political economy of the conflicts, 3/ the specificrole of natural resources.

 

Le sommaire de ce numéro :

134 - Pillages et Pirateries
(troisième trimestre 2009)

Les résumés et les articles complets :

R Résumé seul                    A Article complet

A Présentation par la rédaction Hérodote | Voir la présentation.

A Pillages et pirateries par Béatrice Giblin | Voir l'éditorial.

R Darfour : un modèle pour les guerres du XXIesiècle, entre pillards « janjawid » et flibuste des puissances émergentes de la mondialisation ? par Marc Lavergne | Voir le résumé.

R Ressources minérales, armes et violences dans les Kivus (RDC) par Pierre Jacquemot | Voir le résumé.

R La dimension terrestre des pirateries somaliennes et indonésiennes par Éric Fréon | Voir le résumé.

R La piraterie dans le golfe d’Aden : les puissances désarmées ? par Alain Gascon | Voir le résumé.

R Mafia et économie légale : pillage et razzia par Clotilde Champeyrache | Voir le résumé.

R La biopiraterie : réalité ou manipulation médiaticopolitique ? Le cas des indiens Krahó en Amazonie brésilienne par Rodolpho Zahluth Bastos | Voir le résumé.

A Pillage et vandalisme dans le Delta du Niger par Benjamin Augé | Voir l'article.

A Les pirates du cyberespace par Frédérick Douzet, Jean-Loup Samaan, Alix Desforges | Voir l'article.

A De l’utilité politique de l’accusation de « pillage » : le cas des multinationales de l’eau en Argentine, l’exemple de Córdoba par Aziza Akhmouch | Voir l'article.

Ce numéro sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :